Rechercher

A chacun.e sa raison d’être !

Mis à jour : 24 avr. 2020

To be or not to be … Trouver son “WHY” … C’est la tendance du moment ! Chercher – et trouver – son « Pourquoi » !

Tant du point de vue de sa personne que de son entreprise !

Alors, d’après vous, effet de mode ou nécessité !?



La question l’épanouissement au travail est un sujet parfois clivant dans nos discussions entre dirigeant.e.s. Ainsi, je ne peux m’empêcher de trouver anormalement bas les 52 % de cadres qui jugent fondamental de se sentir utiles à l’entreprise, selon une enquête menée par l’APEC en 2019. Car cela implique que 48% des cadres n’accordent pas d’importance vitale au fait de contribuer positivement à la stratégie et au projet de leur entreprise !



# La quête de sens, une démarche personnelle avant tout !


Nous sommes de plus en plus à ressentir un besoin impérieux à nous épanouir, à trouver un sens à notre vie personnelle. Une des choses à savoir lorsque l’on est en quête de sens, c’est qu’elle passe avant tout par une quête de soi. Je ne suis ni coach ni psychologue ; pour autant, plusieurs étapes de ma vie, qui m’ont amené à prendre des décisions impactantes, ont indéniablement ancré un sens à ma vie.


Et une chose me réjouit, lorsque je discute avec mes enfants, ces jeunes adultes qui prennent leur avenir en main, avec détermination et humilité. Ils font partie de cette nouvelle génération qui accorde davantage d’importance à l’idée de réussir sa vie plutôt que de réussir dans la vie …


Exister et ne pas avoir de raison d’être est contradictoire. George R. R. Martin

L’auteur américain qui a inventé le monde de Game of Thrones suggère par cette citation que l’existence de chacun.e de nous n’a de sens que par le sens que nous voulons bien donner à nos actes, à nos émotions, à nos prises de position.

On ne se lève pas un matin en se disant : « voilà le sens que je veux donner à ma vie ! », « mon pourquoi, c’est de faire ci plutôt que çà » … Non, ce n’est jamais aussi immédiat. Pour trouver son « WHY », il est essentiel de se mettre en mode recherche … De s’obliger à sortir de sa zone de confort … De se confronter à des situations nouvelles … D’ouvrir les champs du possible …

Mais place à la raison d’être en entreprise, sujet sur lequel j’ai plus de légitimité de prise de parole !


# La raison d’être, le ciment de l’entreprise


« Notre entreprise existe pour sauver notre planète » ; c’est la raison d’être de Patagonia, entreprise de vêtements outdoor créée par Yvon Chouinard, alpiniste américain devenu homme d’affaires malgré lui, pour reprendre le titre de son autobiographie … Que lisez-vous dans cette phrase : démesure ou authenticité !?! L’histoire de ce chef d’entreprise le montre, ses décisions le prouvent, Patagonia incarne l’entreprise activiste et libérée qui utilise les ressources à sa disposition (« notre entreprise, nos investissements, notre voix et notre imagination ») pour faire quelque chose à ce sujet :


  • En fabriquant les meilleurs produits

  • En causant le moindre impact environnemental

  • En utilisant l’entreprise pour protéger la nature

  • En ne se contentant pas des solutions existantes.


La raison d'être d'une organisation est de permettre à des gens ordinaires de faire des choses extraordinaires. Peter Drucker

J’ai la chance, dans mon activité, de croiser la route de dirigeant.e.s qui incarnent la raison d’être de leur entreprise, sans faux semblant et sans hypocrisie.



# Les principes clés


1. Revisiter les fondamentaux de son entreprise :


  • Définir sa vision

  • Formaliser ses missions

  • Formaliser ses valeurs

  • Exprimer ses volontés

Dans l’absolu, c’est dire ce sur quoi l’entreprise ne renoncera jamais quel que soit le contexte et de l’affirmer pour toutes les parties prenantes de l’entreprise !


2. Réconcilier croissance et bien commun


La raison d’être de l’entreprise doit être créatrice de sens, soutenir l’intelligence collective, mais aussi la vision du management en lien avec les salariés, actionnaires, prestataires et clients.

# Les pièges à éviter


1. Ne rien faire …


Si les dirigeant.e.s ne portent pas l’image que leur entreprise offre à ses clients, ses fournisseurs, ses partenaires, qui le fera !?! L’entreprise doit tenir compte des aspirations et préoccupations de ses équipes, des clients et, plus largement de la société et du fait qu’elle puise dans le bien commun (les ressources naturelles, notamment). Nous assistons à une accélération de cette prise de conscience, dans notre société, et c’est un bien ! Responsabilité Sociale des Entreprises (RSE), Loi PACTE, Développement Durable, mécénat, philanthropie, … Autant de démarches qui marquent de leur empreinte nos pépites-entreprises !


2. La mission washing


La définition de la raison d’être doit se faire via une approche collective qui implique les salariés. Pour cela il existe des méthodes d’intelligence collective et de co-construction qui ont fait leur preuve. Elle doit se traduire de manière concrète dans la gouvernance, la stratégie, le mode de management, les indicateurs de résultats etc. Une raison d’être qui n’est pas mise en œuvre opérationnellement restera et sera perçue comme une opération marketing, une action de com’ ou une démarche cosmétique.

Alors, prêt.e pour définir la raison d’être de votre entreprise !?


26 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

© 2020 by vb trajectoires.